Kathy Rain

kathy_rain_01Depuis quelques années le genre du point and click connaît un renouveau. Néanmoins, si beaucoup voient le jour, ils sont peu à pouvoir se vanter de marquer les esprits.

Pour espérer sortir du lot, les développeurs se doivent de proposer une aventure qui se démarque des autres. Libre à eux de miser sur le ton, les personnages, les graphismes, l’histoire ou tout en même temps. Le plus important sera le sentiment avec lequel le joueur en ressortira. Se lancer dans un jeu vidéo, quel qu’en soit le genre, c’est espérer être happé dans un autre monde et revenir à la réalité en se sentant un peu différent. Découvrir si Kathy Rain fait partie de ces jeux est simple : il suffit d’enfiler des bottes, ouvrir son parapluie et partir à la chasse aux indices !

IT’S RAINNING, KATHY !

kathy_rain_02

.Kathy Rain est une étudiante en journalisme au look atypique. Entre ses cheveux bleus, son piercing et son franc-parler : difficile de la louper ! L’aventure commence lorsque la jeune femme apprend le décès de son grand-père et retourne dans la ville de Conwell Springs. L’enterrement de Joseph Irving Rain est l’occasion pour elle de renouer avec sa grand-mère. Celle-ci lui raconte l’accident étrange arrivé à son défunt mari. Plusieurs années auparavant, il a été retrouvé inconscient dans les bois en pleine nuit. Cueillette de champignons, traque du Bigfoot, le mystère reste entier concernant son escapade nocturne. Les conséquences sur sa santé furent déplorables et c’est dans un état léthargique qu’il finit sa vie.

kathy_rain_02

Kathy, encouragée par sa grand-mère, décide de faire la lumière sur ce qui est réellement arrivé à son grand-père. Son investigation va la mener beaucoup plus loin qu’elle ne le pense. Découvrir la cause de tout ça va faire remonter à la surface des choses qu’elle aurait préféré oublier.

Ce qui est rafraîchissant dans Kathy Rain, c’est qu’il n’y a pas un nombre incalculable de puzzles à résoudre pour avancer. Si les énigmes sont simples au début, elles deviennent un peu plus ardues par la suite. Toutefois, elles restent logiques et tenter la solution MacGyver – combiner tout avec tout – ne sera pas d’une grande aide. Les graphismes pixelisés rappellent les point and click des années quatre-vingt-dix. Ce coté rétro n’est pas désagréable et n’enlève rien à la beauté des décors et des personnages. La langue française ne concerne que les sous-titres et l’interface mais ce n’est pas un problème tant le doublage est de qualité. Pour ceux qui aiment prendre leur temps pour lire, une option très utile existe. En effet, il est possible de paramétrer le jeu pour que le dialogue suivant ne s’affiche qu’en cliquant.

Les déplacements d’un lieu à un autre se font en moto et les endroits disponibles apparaissent en haut de l’écran. Les bases du genre sont ensuite reprises. La barre espace sert à afficher les objets intéressants. L’inventaire, en bas à gauche, est représenté sous la forme d’une besace. Il suffit de cliquer dessus pour l’ouvrir et combiner les objets en notre possession ou les examiner de plus près. L’absence du double clic pour se déplacer plus vite ne se fait pas sentir étant donné que les décors ne sont pas immenses.

kathy_rain_04

Au premier abord il peut être difficile de prendre Kathy Rain au sérieux. Les graphismes ainsi que les couleurs pastel peuvent faire penser à une simple enquête avec un protagoniste un peu décalé. Au contraire c’est un jeu mature, tant au niveau des dialogues (leur ton, le langage utilisé) que de l’aventure en elle-même. Tout n’est pas joli à voir : il y a des morts, des secrets un peu glauques et des gens avec qui il n’est pas bon de prendre le thé au risque de finir en morceaux de sucre ! Une fois qu’on a conscience de tout ça, il n’y a aucune raison pour ne pas se lancer dans cette histoire passionnante et moins banale qu’il n’y paraît.

kathy_rain_05

Le studio Clifftop Games a parfaitement compris comment séduire les joueurs et plus particulièrement les amateurs de point and click. Kathy Rain a, de par ses graphismes, son héroïne, ses dialogues ou son histoire, tout pour plaire. L’univers est mature et l’inspiration de la série Twin Peaks se fait largement sentir. La durée de vie est correcte – environ dix heures – ce qui est encore un bon point. En plus de ça, le jeu peut amener une réflexion sur des thèmes adultes : la religion, les décisions difficiles, les regrets. Il n’y a plus qu’à espérer que d’autres aventures avec Kathy voient le jour. 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s